window.allowCookies = function(allow) { if (allow) { document.cookie = "h5_allow_cookies=true;expires=" + (new Date((new Date().getTime()) + (365 * 1000 * 60 * 60 * 24))) +";path=/"; for(var i in window._whenCookiesAllowed) window._whenCookiesAllowed[i].call(window); } else { document.cookie = "h5_allow_cookies=false;expires=" + (new Date((new Date().getTime()) + (365 * 1000 * 60 * 60 * 24))) +";path=/"; } } if (window._cookieWall && document.cookie.indexOf('h5_allow_cookies=true') < 0) { if (document.cookie.indexOf('h5_allow_cookies=false') < 0) window._cookieWall(); } else { allowCookies(true); }

L’implication de Michelin et son engagement

2.

Michelin et la
mobilité durable

Q : Michelin ne cesse d’innover depuis de nombreuses années pour servir une mobilité plus durable. Quelles ont été vos principales avancées en matière de durabilité ?

R : Si Michelin a été pionnier en lançant le premier pneu vert, c’est désormais l’ensemble de nos produits et services qui est placé sous le sceau de la durabilité.

Il y a les mots, mais il y a aussi les actes. Nous avons pris des engagements, concrets, chiffrés, à la fois pour rendre nos produits plus écologiques, mais également pour que notre activité industrielle en tant que telle laisse une empreinte environnementale toujours plus faible. Ces objectifs figurent dans les 6 ambitions du groupe pour 2020. Nous voulons que nos sites industriels rejettent moins de CO2, que nos pneus durent plus longtemps, que leurs performances en termes de sécurité et de confort progressent à mesure que la quantité de matière première, elle, diminue et que la part de matériaux biosourcés ou recyclés augmente.

Q : Quelles sont les principales caractéristiques qui font de vous une entreprise responsable et une référence en matière de développement durable ?

R : Notre stratégie 4R, fondée sur l’économie circulaire, est la déclinaison, dans toutes nos activités et tous nos axes d’innovation, de notre engagement en faveur du développement durable 4R. 

Cela signifie par exemple améliorer l’efficacité énergétique de nos pneumatiques en les rendant plus légers et en réduisant leur impact sur la consommation de carburant globale du véhicule, ou encore utiliser des composants biosourcés. L’effort de R&D déployé par le groupe afin de développer les process et les technologies nécessaires est considérable. Le pneumatique n’est pas seul concerné, naturellement : certains de nos partenariats innovants emblématiques portent sur la pile à hydrogène ou sur le covoiturage.

Michelin est fier de cette politique 4R, pour trois raisons. D’abord parce qu’elle est globale et réelle.  Elle se traduit par de vrais sauts technologiques et une évolution de notre offre de pneumatiques. Elle est ensuite engageante, au sens où c’est l’ensemble du groupe qui doit la décliner. Elle est notamment suivie par le Corporate Innovation Board, qui oriente la R&D du groupe.

Tout cela dessine les contours d’une activité industrielle durable – la seule désormais possible. Nous voulons peser dans le paysage de la responsabilité d’entreprise, en disant «c’est possible » et surtout en mettant sur la table des technologies, des solutions, des pratiques susceptibles de montrer l’exemple et de trouver leur marché. Le groupe Michelin est notamment adhérent au Pacte des Nations unies, et un acteur engagé des COP, les conférences annuelles sur le climat.

Q : Michelin s’est fixé 6 objectifs pour l’horizon 2020, quels sont-ils? Quels sont les actions/moyens que vous comptez mettre en place pour les atteindre ?

R : Ces objectifs constituent la feuille de route que le groupe s’est donné d’ici à 2020. Ils portent sur la satisfaction client, les performances financières, notre politique de gestion des collaborateurs, le développement de communautés locales, le renforcement du leadership de nos produits et services et la question de notre empreinte écologique. L’objectif général est la responsabilité. Nous avons la conviction qu’il est possible et nécessaire d’être un acteur industriel majeur performant et responsable.

S’agissant des aspects « développement durable » de ces objectifs, nous nous sommes fixés par exemple un objectif de réduction de 50% de l’empreinte environnementale de nos sites, ou encore l’utilisation de 30% de matériaux renouvelables ou issus du recyclage dans la fabrication de nos pneus. 

Q : Enfin, selon vous, quels sont les principaux enjeux de la mobilité de demain? Comment Michelin voit la mobilité durable dans nos villes d’ici 10 ans ?

R : Je crois que tout est contenu dans le thème de l’édition 2018 de Movin’On. Il ne fait aucun doute que les enjeux environnementaux vont encore prendre plus de poids dans les décisions collectives et individuelles, et imposer plus de sobriété aux transports.

L’équation à résoudre est ainsi d’une grande complexité : comment accompagner le développement des activités humaines, comment raccourcir les distances, comment produire de la richesse en réduisant l’empreinte écologique ? A son niveau Michelin propose des solutions, maintenant et pour l’avenir, permettant de résoudre cette équation. Sans un profond changement de culture de la mobilité en priorité au sein des grandes aires urbaines, la bataille ne saurait être gagnée.

PARTAGER

Montréal

Lette & Associés S.E.N.C.R.L.

630, boul. René-Lévesque Ouest

Bureau 2800

Montréal (Québec) H3B 1S6

T  +1 514 871-3838

F  +1 514 876-4217

montreal@lette.ca

Toronto

Lette LLP

40 University Avenue

Suite 904

Toronto (Ontario) M5J 1T1

T  +1 416 971-4848

F  +1 416 971-4849

toronto@lette.ca

Paris

Lette Alérion

137, rue de l’Université

F-75007 Paris

T  +33 1 58 56 97 00

F  +33 1 58 56 97 01

paris@lette.ca

Munich

Lette & Knorr

Tal 12

D-80331 Munich

T  +49 89 290 03 70

F  +49 89 290 03 756

munich@lette.ca

Lecture en format paysage seulement